Laura Wasser, une célèbre avocate spécialisée dans les divorces qui assiste des clients tels que Kevin Costner, Ariana Grande et Britney Spears, constate une tendance frappante. Selon ses informations, le nombre de ruptures de couples augmente de manière alarmante en raison du film Barbie, des grèves à Hollywood et des concerts de Beyoncé et Taylor Swift.

Laura Wasser a parlé de ces influences à Cosmopolitan : « Les gens prennent du pouvoir en voyant le film Barbie et les concerts de Beyoncé et Taylor Swift. Et ils répondent ensuite en disant ‘je n’ai pas besoin de ça' ».

De sérieuses restrictions aux droits des femmes
Elle a également déclaré : « Il se passe beaucoup de choses pour beaucoup de mes clients ici en Californie. Nous vivons l’une des plus grandes grèves de l’histoire des acteurs et des scénaristes. Cette pression joue un rôle, tout comme le fait d’avoir plus de temps à consacrer à l’autre.

Selon le conseiller Forbes, 7 divorces sur 10 sont demandés par des femmes. Laura Wasser a raconté : « Les femmes sont en colère contre les restrictions sévères de leurs droits, comme les lois plus strictes sur l’avortement. Elles se sentent alors renforcées par Barbie, Beyoncé et Taylor Swift ».

Causé par les pressions économiques
Laura poursuit : « Puis ils répondent par : C’est moi qui travaille, je n’ai donc pas besoin de ça. Je ne suis pas à l’aise. Mon partenaire ne travaille pas et ne m’aide pas. J’en ai assez ».

Vous trouverez plus d’informations dans cet article de People. Laura conclut par : Beaucoup de gens disent : « J’arrête ça ». Cela dépend de ce qui se passe dans l’économie ».

Plus d’informations sur ce scénario
Laura Wasser est également l’avocate de Jennifer Jason Leigh. Jennifer a divorcé de Noah Baumbach. Noah et Greta Gerwig sont ensemble depuis et ont écrit le scénario de Barbie et Ken. Pour en savoir plus sur le travail de Laura, voir la vidéo YouTube de Crisp ci-dessous.

A découvrir  Ce film policier sur Netflix est susceptible de vous faire passer une soirée de divertissement cinématographique.