Categories
Série TV

Matthew Vaughn a refusé de réaliser « X-Men 3 » après que Halle Berry ait été dupée

Matthew Vaughn (Kingsman : Les Services Secrets) a révélé, lors du New York Comic Con, les raisons pour lesquelles il a quitté son poste de réalisateur de X-Men : The Last Stand (2006). Selon le cinéaste, tout était lié à la manière dont le studio Fox a tenté de persuader l’actrice Halle Berry de signer pour ce troisième film.

Berry a joué le rôle de la super-héroïne Storm dans le film X-Men-films. Cette mutante peut utiliser ses pouvoirs pour influencer la météo. Le studio Fox voulait absolument la faire revenir pour le troisième film et était prêt à aller loin pour cela, selon le réalisateur Vaughn.

Scénario épais
« Je suis entré dans le bureau d’un des patrons du studio et j’ai vu le scénario du troisième film sur son bureau. J’ai immédiatement remarqué que cette version était beaucoup plus épaisse que ce que j’avais vu jusqu’alors« , commence Vaughn lors de l’événement.

Lorsque le réalisateur a demandé des éclaircissements aux notes du studio concerné, il dit ne pas avoir obtenu de réponse immédiate. « Il m’a dit de ne pas m’en inquiéter« .

Sympathique et impertinent
Vaughn décide alors de s’emparer, avec une belle insolence, du script qui se trouve sur le bureau. « J’ai remarqué que le film s’ouvrait soudain sur une scène où Storm allait sauver des enfants mourants en Afrique en utilisant ses pouvoirs« .

Une idée intéressante et forte, mais Vaughn s’est vite rendu compte que le studio n’avait pas l’intention de tourner cette scène. Cette version du scénario s’est avérée spéciale pour Berry.

A découvrir  Un visage familier fait-il son retour dans "Destination finale 6" ?

S’amuser
« Halle n’avait pas encore signé pour le troisième film et avec cette scène, ils ont essayé de la persuader de signer après tout« , explique Vaughn. « Ils voulaient littéralement jeter ce scénario à la poubelle après cela« .

À ce moment-là, Vaughn en a eu assez et a présenté sa démission. Le directeur ne voulait tout simplement pas participer à de telles pratiques trompeuses. « Ce n’est pas ainsi que l’on traite quelqu’un, en particulier un lauréat d’un Oscar.« .