Categories
Série TV

Les remarquables déclarations de Ryan Gosling sur la « Kenergy » : « J’ai eu l’impression d’avoir de la fièvre ».

Ryan Gosling s’est bien imprégné de son personnage. C’est ce qui ressort des interviews réalisées à l’occasion de la première du nouveau film de l’Union européenne. Barbie. Il a cette « Kenergy » et il est clair qu’il défend toutes les poupées Barbie masculines.

Au début, l’acteur dur à cuire avait l’air L’homme gris qu’il ne conviendrait pas pour le rôle de Ken. Il a déclaré : « D’une manière ou d’une autre, Greta Gerwig et Margot Robbie ont trouvé cette énergie de Ken en moi. Et maintenant, on ne peut plus l’arrêter ».

Sorti de nulle part
Il parle de cette métamorphose : « J’avais l’impression de vivre ma vie et, soudain, de blondir mes cheveux, de me raser les jambes et de porter des vêtements dans des tons néon. J’ai eu l’impression d’avoir de la fièvre, de me réveiller avec du spray bronzant sur mes draps. »

Il compare également le fait de jouer à Ken à celui de faire des roulés à la cannelle chez Buzzfeed. Il explique : « Me mettre à la place de Ken, c’est comme ouvrir une boîte de pâte. En tournant, la pâte sort et ne peut plus être récupérée ».

Pas encore d’enquête
A Extra, il a dit : « On ne sait pas grand-chose de la Kenergy. Il n’y a pas de recherche à ce sujet. Mais pour moi, elle est réelle. Chez moi, elle est apparue sous forme d’éruption cutanée et s’est transformée en bronzage. »

Pour en savoir plus sur cette transformation, consultez le site EW.com. L’explication des roulés à la cannelle se trouve ci-dessous dans un message Twitter de Buzzfeed.

A découvrir  Gal Gadot au bord de la piscine a fait grimper la température de façon considérable