Categories
Série TV

Les négociations entre les acteurs et les producteurs sont rompues, la fin de la grève n’est pas encore en vue

Des rumeurs positives circulaient selon lesquelles les acteurs étaient sur le point de conclure un accord avec les producteurs de cinéma et de télévision, ce qui marquerait la fin de la grève. Mais après plusieurs jours de longs pourparlers, les négociations ont été rompues et un accord semble plus éloigné que jamais.

Il y a quelques semaines, la grève des scénaristes à Hollywood a pris fin après 148 jours. Les scénaristes sont parvenus à un accord historique garantissant une rémunération équitable et une protection contre l’IA. Les acteurs étaient donc très optimistes et pensaient qu’ils obtiendraient eux aussi un bon accord avec les producteurs.

Répartition des négociations
Ces derniers jours, les négociations entre le syndicat des acteurs SAG-AFTRA et l’association des producteurs AMPTP ont repris pour la première fois depuis des semaines. Les choses semblaient évoluer dans le bon sens, mais aujourd’hui, on apprend que les négociations sont rompues.

Après 91 jours de grève, SAG-AFTRA a annoncé aujourd’hui qu’elle n’était pas parvenue à un accord avec l’AMPT. Les deux parties seraient trop éloignées l’une de l’autre et les négociations ont été interrompues pour l’instant.

Comportement tyrannique
Dans un communiqué adressé à ses membres, le syndicat a accusé les producteurs de « comportement tyrannique », « L’accord proposé est encore pire que la proposition faite avant le début de la grève.

« Ces sociétés refusent de protéger les acteurs de l’IA, elles refusent que les salaires augmentent avec l’inflation et elles refusent de partager une petite fraction de leurs gigantesques revenus avec les artistes qui fabriquent le produit qui leur rapporte tant d’argent », indique la déclaration de la SAG-AFTA.

Partage des revenus
Selon le Los Angeles Times, les négociations ont échoué principalement sur les règles concernant l’utilisation de l’IA et le partage des bénéfices des services de diffusion en continu. Les acteurs auraient demandé 2 % des revenus des services de streaming, ce que les producteurs n’ont pas voulu accepter.

A découvrir  Harry Styles n'arrive pas à faire taire sa belle actrice.

La grève ne semble donc pas près de s’arrêter. Pour l’instant, toutes les productions hollywoodiennes sont toujours en suspens et les acteurs ne sont pas autorisés à faire la promotion de leurs films.