Categories
Série TV

Conclusion absurde : « Barbie gâche les jeunes années des adolescentes néerlandaises ».

Barbie est un grand succès. La superproduction de Greta Gerwig a été très bien accueillie, mais tous les pays n’en sont pas fans. Même aux Pays-Bas, les avis divergent.

Il n’y a pas si longtemps, un article a été publié sur FilmTotaal à propos du film de Greta Gerwig. Barbie. Au Koweït, au Liban et en Algérie, le film ne peut même pas être vu. Dans ces pays, on prétend que Barbie encourage des comportements inacceptables » et « promeut l’homosexualité ».

Plus d’informations
Ainsi, bien que le film ait déjà récolté plus de 1,3 milliard de dollars, tout le monde n’est pas convaincu. C’est aussi l’avis de Siep de Haan, professeur néerlandais et figure emblématique de Gay Business Amsterdam.

Siep de Haan estime que l’image simplifiée de l’homme et de la femme est néfaste, en particulier pour les jeunes filles. Il écrit par exemple : « Il n’y a de place que pour une image plate et unidimensionnelle de la femme, composée de femmes minces et élancées, aux cheveux impeccablement coiffés, au maquillage parfait, aux dents étincelantes et portant chaque jour les vêtements de marque les plus coûteux.« 

Troublant
De Haan poursuit : « Ce qui est particulièrement troublant, c’est que les femmes de ce film de près de deux heures n’ont pas d’emploi sérieux ni d’activités intéressantes. Il n’y a pas de créativité, d’originalité ou de vie qui ait un sens ; il n’y a pas de complexité comme la crise climatique ou les problèmes des réfugiés.« 

« Ce film Barbie aurait pu être beaucoup plus réaliste, dans un contexte d’aujourd’hui, avec des personnes âgées, des personnes de couleur, des hommes et des lhbtis. S’il vous plaît, faites en sorte que le prochain film soit un peu plus inclusif. » Il y a maintenant un vrai débat sur GeenStijl. Certains sont d’accord avec lui, d’autres pas du tout.

A découvrir  Bientôt sur Netflix : Un thriller international avec un acteur néerlandais de premier plan