Categories
Série TV

Barbie » suscite davantage de demandes de chirurgie plastique : les médecins s’inquiètent

Le monde est devenu rose depuis que Barbie a envahi les salles de cinéma. Bien que la réaction des spectateurs ait été incroyablement positive, les médecins craignent une augmentation des interventions de chirurgie esthétique à la suite du film. Dans un entretien accordé à The Hollywood Reporter, ils expliquent leurs inquiétudes.

« Un jour après la sortie du film, une femme me demandait déjà si je pouvais lui donner des hanches aussi étroites que celles de Barbie.« , raconte un chirurgien plasticien. « Un autre voulait se faire enlever une côte« .

Irréaliste
Depuis ses débuts dans les années 1950, Barbie a été critiquée pour promouvoir des idéaux de beauté irréalistes. De ses dents blanches comme la neige à son corps tendu, la poupée a incité de nombreuses femmes à dépenser beaucoup d’argent en opérations chirurgicales pour lui ressembler.

La réalisatrice Greta Gerwig (Lady Bird) ne laisse pas cette critique passer inaperçue dans son film. En effet : Barbie – Avec Margot Robbie (Oiseaux de proie) en vedette – a un message féministe fort et montre différents types de femmes.

Risque
Les médecins craignent seulement que ce message positif passe au-dessus de la tête des enfants. « Malgré le message positif de ce film, il romance toujours des idéaux de beauté anatomiquement irréalistes.« , déclare l’un d’entre eux.

« Nous savons qu’anatomiquement Barbie ne pourrait même pas se tenir debout. Je crains aussi que le message féministe ne passe pas auprès des jeunes filles.« .

Hype
L’énorme battage médiatique qui entoure Barbie présente également des inconvénients d’un point de vue psychologique. « Le fait d’être bombardé par toute cette perfection peut faire un trou dans la tête comme un ver dans une pomme.« , affirme un psychologue.

A découvrir  Nouveau aujourd'hui : Netflix déballe un thriller à toute épreuve

« Ce film a redonné de l’importance à Barbie, et je m’inquiète pour ceux qui sont influencés par la fanfare positive qui prévaut actuellement.« .