Jay Rock, « Eastside » – Photo : YouTube/Top Dawg Entertainment/Interscope Records

Jay Rock a partagé le visuel de « Eastside », son premier single solo en cinq ans. Le morceau est récemment arrivé via Top Dawg Entertainment/Interscope Records.

Le single, produit par le compagnon du label TDE Kal Banx, est accompagné d’une vidéo brute qui capture l’énergie viscérale du quartier de Jay Rock à Los Angeles.

« Hood tat on me permanent », rappe Jay Rock au début de « Eastside » – un reflet approprié de la détermination profonde qui traverse le single. Dans le visuel – qui est vu à travers l’objectif d’un documentaire qui a mal tourné et pousse constamment le spectateur à considérer sa position de spectateur en mettant au premier plan les caméras, la logistique de production et en enregistrant constamment les téléphones portables des passants – des bagarres et même une fusillade sont mis en scène avec un naturalisme inquiétant.

« Eastside » marque la première sortie solo de Jay Rock en une demi-décennie depuis Rachatl’album de 2018 qui a confirmé son statut d’un des observateurs les plus pointus et des conteurs les plus intransigeants à émerger de Californie dans sa génération.

Avant 2018, le statut de Jay Rock était déjà incontestable en Occident. Plus d’une décennie auparavant, il a signé un contrat avec un label majeur et a marqué un succès avec « All My Life (In the Ghetto) », assisté de Lil Wayne et will.i.am. Il atterrit ensuite sur XXL a convoité la couverture de Freshman et a aidé à diriger la prise de contrôle par TDE du monde du hip-hop. Ses deux premiers albums, ceux de 2011 Suis moi à la maison et 2015 90059chacun se classe parmi les albums de rap de rue les plus sérieux et les plus profondément considérés du siècle à ce jour.

A découvrir  Imagine Dragons et Inner City Youth Orchestra de Los Angeles s'associent pour "Symphony"