Categories
Musique

Def Leppard fait vibrer la France et la Belgique dans la dernière vidéo « Beyond The World Tour »

Def Leppard a partagé le huitième épisode de la série de blogs vidéo en cours « Behind The World Tour », retraçant l’étape européenne de son « The World Tour » avec Motley Crue. L’épisode récemment sorti, avec des images du Danemark, de la France et de la Belgique, est maintenant disponible sur le groupe chaîne YouTube officiellemais si vous faites défiler vers le bas, vous pourrez d’abord en profiter à l’avance de quelques extraits.

Achetez le meilleur de la discographie de Def Leppard sur vinyle et plus encore.

Dans l’épisode précédent de « Beyond The World Tour », Joe Elliott et les troupes ont joué une série de spectacles accueillis avec enthousiasme en Suède, en Finlande et en Norvège respectivement. L’épisode de cette semaine commence avec Leppard toujours en Scandinavie, jouant un spectacle de festival dans la capitale danoise, Copenhague, que le batteur Rick Allen déclare être « f_ing awesome » tandis que ses camarades discutent de l’importance de la journée elle-même.

« C’est une journée énorme pour nous aujourd’hui, une énorme journée d’anniversaire », révèle Joe Elliott. « Cela fait 4 ans jour pour jour que nous n’avons pas joué à Download et 14 ans jour pour jour que nous n’avons pas joué à Download auparavant. Ils avaient exactement 10 ans d’écart. Cela fait aussi 24 ans que Euphorie est sorti au Royaume-Uni.

« Euphorie était un retour en forme après la Argot record », ajoute la guitariste Vivian Campbell. « Même le titre ressemblait plus à Hystérie et Pyromanie… nous arrivions enfin à un point où c’était OK d’être à nouveau Def Leppard après les années alt-rock des années 90. Avec Euphorienous pourrions revenir à ce que nous faisons le mieux, c’est-à-dire des chansons avec des crochets, des harmonies et des mélodies.

A découvrir  Le nouveau single de Sparks avertit que "rien n'est aussi bon qu'ils le disent"

Après leur performance euphorique au Festival de Copenhague, Leppard quitte la Scandinavie pour la France puis la Belgique. Au Hellfest en France, le groupe joue un concert époustouflant devant environ 60 000 personnes, tandis que Steve Harris d’Iron Maiden leur rend visite dans la loge. Puis, après un rapide vol vers Bruxelles, ils recommencent, cette fois devant une foule d’environ 55 000 personnes sur une affiche partagée avec The Hollywood Vampires et Generation Sex, mettant en vedette d’anciens Pistolets sexuels Steve Jones et Paul Cook et chanteur Idole de Billy.

Le groupe est convenablement ravi par les deux performances, mais ils étaient si tard hors de la scène que Joe Elliott a attendu jusqu’au lendemain matin pour sa sommation à l’aéroport.

« C’est nous alors, » sourit-il. « Nous partons pour Milan maintenant, pour un jour de congé, puis un concert, puis deux autres jours de congé. J’adore ce travail, c’est génial !