Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Qualité

Faut-il condamner le « made in China » ?

En Chine, le respect de la qualité est encore loin de répondre aux exigences des sociétés occidentales. C'est pourquoi le contrôle de celle-ci est primordial pour toute entreprise importatrice.

Faut-il condamner le « made in China » ? Made in China © moonrun - Fotolia.com

De la mélamine au scandale des conditions de travail des ouvriers, les produits chinois et les lacunes au niveau de l'audit qualité suscitent de nombreuses polémiques. Chaussures, vêtements, aliments (produits laitiers*, œufs), jouets et pneus chinois ont été récemment au centre des inquiétudes.

« Le terme "Cha bu duo" utilisé par les chinois et signifiant "c'est à peu près ça" donne une idée des attitudes et mentalités chinoises à l'égard de la qualité » prévient Julien Penard, du Business Development de Konaxis. Cependant, même s'il est malaisé de « sourcer » le partenaire local qui respectera toutes les clauses du cahier des charges, l'attractivité de la Chine reste très forte pour ses coûts de production. Pour une société occidentale désirant faire sous-traiter ses produits en Chine, l'audit usine et le contrôle qualité sont donc des éléments majeurs à prendre en considération.

Département interne de contrôle qualité

Une des solutions consiste à mettre en place son propre département interne de contrôle qualité pour garantir l'intégrité du produit. Cela implique de vérifier tous les échantillons qui arrivent ou de traiter tout problème lié à la qualité avant même de passer des commandes.

« Les clients n'aiment pas déposer des réclamations et payer des frais supplémentaires liés aux problèmes de qualité. Ils préfèrent acheter des produits qui offrent des garanties suffisantes ». Il est par conséquent nécessaire de considérer le prix de l'établissement d'un service de contrôle qualité comme un investissement.

Pour information, les inspecteurs d'AsiaInspection utilisent en Asie la norme ISO 2859 (également appelée « tableaux NQA ») pour mesurer les niveaux de qualité acceptable. Ces tableaux sont une norme américaine ayant des équivalents dans tous les instituts nationaux ou internationaux de normalisation (ANSI/ASQC Z1.4, ISO 2859, NF06-022, BS 6001, DIN 40080).

De quoi calmer la paranoïa sur les produits chinois... Jusqu'au prochain scandale ?

 

Didier Rougeyron

 

* L'Administration Générale du Contrôle qualité, de l'Inspection et de la Quarantaine a rendu publics début janvier les résultats du dernier audit qualité des produits laitiers : les principaux types récemment mis en vente sont sains.

 

Sources : Konakis, AsiaInspection

Didier Rougeyron


wk-hsqe - 04/03/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE