Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Qualité
Volailles

Nouvel objectif de l'Union européenne pour la réduction de la prévalence de Salmonella dans les cheptels

Le règlement UE no 200/2012 du 8 mars 2012 concerne un objectif de l'Union européenne pour la réduction de la prévalence de Salmonella enteridis et de Salmonella typhimurium dans les cheptels de poulets de chair, dont la fixation est prévue au règlement CE no 2160/2003.

Il abroge et remplace le règlement CE no 646/2007 du 12 juin 2007. L'objectif concernant Salmonella enteridis est confirmé. En effet, selon le 7e considérant du règlement UE no 200/2012 précité, en juillet 2011, l’EFSA a adopté un avis scientifique sur une estimation quantitative de l’incidence qu’aurait sur la santé publique la fixation d’un nouvel objectif en matière de réduction de la prévalence des salmonelles chez les poulets de chair. Elle est arrivée à la conclusion que Salmonella enteritidis est le sérotype de salmonelles zoonotique qui se transmet le mieux des parents à leur progéniture chez les volailles. L’EFSA a également fait observer que les mesures de contrôle de l’Union européenne applicables aux poulets de chair avaient contribué à une réduction considérable du nombre de cas de salmonellose humaine associés à des poulets de chair par rapport à la situation ayant existé en 2006.
En ce qui concerne Salmonella typhimurium, l'objectif est également confirmé mais concerne désormais également les souches de Salmonella typhimurium dont la formule antigénique est 1,4,[5],12:i:-. En effet, selon le 8e considérant, les souches monophasiques de Salmonella typhimurium sont devenues l’un des sérotypes de salmonelles les plus fréquemment détectés chez plusieurs espèces d’animaux et dans les isolats cliniques humains au cours des dernières années. En outre, selon l’avis scientifique rendu par l’EFSA en 2010 sur la surveillance et l’évaluation du risque que présentent les « souches de type Salmonella typhimurium » pour la santé publique, adopté le 22 septembre 2010, les souches monophasiques de Salmonella typhimurium dont la formule antigénique est 1,4,[5],12:i:-, qui comprennent les souches avec et sans antigène O5, doivent être considérées comme des variantes de Salmonella typhimurium et être réputées exposer la santé publique à un risque comparable à celui que font courir d’autres souches de Salmonella typhimurium.
Règl. Comm. UE no 200/2012, 8 mars 2012, JOUE 9 mars, no L 71
Lamy Dehove, nº 321-30


Claudine Yedikardachian
wk-hse, 16/05/2012© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE