Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Santé - Sécurité
Eclairage

La pénibilité, mauvaise copine de l’emploi et de la santé

A l’heure où l’allongement de la durée de la vie active ne peut plus se conjuguer sans une véritable politique de prévention dans l’entreprise, une enquête révèle que plus d’un tiers des seniors a été exposé à de la pénibilité physique au travail sur une longuedurée (étude DARES n° 20, mars 2011).

La pénibilité, mauvaise copine de l’emploi et de la santé

Usure prématurée et sortie précoce de l’emploi, telles sont les deux idées forces qui ressortent de l’étude de la Dares relative aux effets sur l’emploi des seniors de l’exposition à des pénibilités physiques.  Fondée sur l’enquête « Santé et itinéraire professionnel » de 2007, l’étude analyse plus particulièrement les conséquences d’une exposition longue aux quatre facteurs suivants : le travail de nuit, un travail physiquement exigeant, un travail répétitif et l’exposition à des produits nocifs ou toxiques. 

Un tiers des personnes de 50 à 59 ans a été exposé à de la pénibilité physique

En 2007, 35 % des personnes de 50 à 59 ans ayant connu au moins dix ans d’emploi disent avoir été exposées pendant au moins 15 ans à un ou plusieurs facteurs de pénibilité : travail de nuit (9 %), travail répétitif (11 %), travaux physiquement exigeants tels que charges lourdes, postures pénibles, vibrations, bruit (23 %) ou encore, produits nocifs ou toxiques (12 %).

Une fois n’est pas coutume, les femmes semblent ici privilégiées. Elles signalent moins que les hommes avoir connu de longues périodes d’exposition aux pénibilités physiques (28 % d’entres elles ont été exposées à l’une des quatre pénibilités étudiées contre 42 % des hommes). Deux raisons à cela : leur durée d’emploi est plus faible que celle des hommes et elles sont moins nombreuses dans certains secteurs d’activité particulièrement pénible comme l’industrie ou la construction.
Par ailleurs, le niveau d’exposition au risque diffère selon la catégorie socioprofessionnelle, le secteur d’activité et la nature de l’employeur. Ainsi, l’ouvrier travaillant dans le secteur agricole ou celui de la construction relevant du secteur privé est la première cible en terme d’exposition à la pénibilité physique.

Le cumul des pénibilités physiques

Deuxième enseignement de l’étude : les pénibilités physiques se cumulent fréquemment. 15 % des seniors signalent ainsi avoir été exposés pendant au moins 15 ans à au moins deux pénibilités :
714 000 personnes (10 %) ont connu deux pénibilités visées par l’enquête, 292 000 personnes (4 %) en signalent trois et 51 000 personnes (quatre).

Les conséquences de ces pénibilités sur l’emploi et la santé


S’il fallait énoncer, ne serait-ce qu’une seule raison, de négocier sur la prévention de la pénibilité (voir sur ce sujet DSQA n° 23 p. 7), il suffirait de mentionner les conséquences hautement dommageables d’une exposition à plusieurs facteurs de pénibilité physique ou de longue durée. En effet, les seniors durablement exposés à des pénibilités physiques sont moins souvent en emploi que ceux qui n’ont pas été exposés ou qui l’ont été moins de 15 ans (68 % contre 75 %), cumul des pénibilités et décroissance du taux d’emploi allant de paire.
En outre, cette sortie précoce du marché de l’emploi s’accompagne souvent de problèmes de santé.  28 % des seniors, exposés au moins 15 ans à une ou plusieurs pénibilités et actuellement au chômage ou inactifs se déclarent limités dans leur activité quotidienne à la suite d’un problème de santé.

Remarques : La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a créé un nouveau cas de départ anticipé à la retraite pour pénibilité (L. no 2010-1330, 9 nov. 2010, art. 79 ; CSS, art. L. 351-1-4). Les décrets et l’arrêté nécessaires à sa mise en oeuvre viennent de paraître. Ils feront l’objet d’un commentaire détaillé dans la prochaine revue (D. no 2011-352, no 2011-353 et no 201-354, 30 mars 2011 ; Arr. 30 mars 2011, JO 31 mars).


Droit Social au Quotidien-Actualités, avril 2011© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE