Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Environnement

L’imprimerie Villière veut gommer son empreinte carbone

Engagée depuis longtemps en faveur de l'environnement, l'imprimerie Villière réalise désormais une impression entièrement compensée carbone. Explications.

L’imprimerie Villière veut gommer son empreinte carbone

Villière est le premier imprimeur français à réaliser une impression 100 % compensée carbone pour l'ensemble de sa production (matières premières, production, transport, fin de vie). La PME de Haute-Savoie a commencé par réaliser son « bilan carbone » qui consiste à mesurer les émissions de gaz à effet de serre générées par une activité (énergie, transport...) selon la méthode de l'Ademe (voir encadré).

Ensuite, l'imprimerie a mis en place un plan de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre afin de réduire son empreinte carbone. La part imputable aux matières premières utilisées, et notamment au papier, s'étant révélée comme la piste la plus sérieuse à étudier, l'entreprise s'est engagée à augmenter au maximum l'utilisation de papier labellisé et recyclé. À présent, Villière peut imprimer sur un papier issu de forêts durablement gérées ou d'origine recyclé, et dont l'impact sur l'environnement est moindre qu'un papier ordinaire.

Servir de locomotive verte

La compensation volontaire intervient dans la continuité de l'engagement écologique de l'entreprise, au delà de ses efforts de réduction. Elle se fera en partenariat avec la société Climactis (CO2 Activ'), spécialisée dans le développement de projets de compensation. Le label Gold Standard, l'un des plus stricts en la matière, servira de cadre à ce projet au Bénin. L'argent récolté servira à implanter des cuiseurs à bois économes dans la région de Natitingu et à lutter contre la déforestation dans cette zone du globe.

« Notre activité dégage du CO2, comme toute activité, et notre but est de limiter au maximum ces émissions. Pour la part restante, nous utilisons le principe de globalité : compenser ailleurs les émissions de CO2 générées ici », explique Didier Villière, gérant de l'imprimerie, dont la volonté « est d'accrocher d'autres wagons à cette locomotive verte en démontrant à nos confrères qu'on peut développer son activité en intégrant pleinement la problématique environnementale ».

L'avenir dira si ce modèle de développement responsable inspire la filière. En attendant, Villière poursuit son action de sensibilisation au respect de l'environnement, notamment via son « eco-blog ».

 

Didier Rougeyron

 

Accédez au site de l'imprimerie Villière

 

Plus d'information sur la compensation carbone et le projet mené au Bénin par l'imprimerie Villière sur CO2 Activ' (code IPV-10199)

 

Pourquoi un bilan carbone ?

Le bilan carbone s'opère autour de trois niveaux distincts (réductions internes, intermédiaires et globales) et commence par l'accompagnement méthodologique d'un expert pendant une dizaine de jours. Cette assistance permet de recueillir les données nécessaires en vu du diagnostic, d'identifier les priorités et d'établir un plan d'actions.

Développée par l'Ademe, cette méthode de comptabilisation permet d'orienter ses investissements en faveur de l'environnement. Une fois le bilan carbone connu, les solutions sont appliquées pour diminuer les émissions de CO2.

www.ademe.fr

 

A lire aussi…

 


wk-hsqe - 24/03/2010© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE