Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Qualité

Réduire les résidus de lubrifiants dans les produits alimentaires

La nouvelle directive " machines " devrait rendre obsolète une grande partie des normes concernant l'utilisation de lubrifiants dans l'industrie alimentaire.

Réduire les résidus de lubrifiants dans les produits alimentaires © Alexey Stiop - Fotolia.com

Incolore, inodore, sans saveur mais surtout sans danger pour le consommateur ! C'est ce que l'on attend des emballages destinés aux produits alimentaires. Cela peut paraître évident. Pourtant, lors de leur fabrication, il est nécessaire de limiter au maximum la contamination par les lubrifiants (voir encadré) utilisés sur les éléments des machines de production. En effet, il est difficile d'empêcher tout contact, ce qui est toujours possible lors d'un transfert de chaleur, d'une transmission d'efforts, d'une lubrification ou de la protection contre la corrosion d'une machine...

Or, en matière de législation sur les produits alimentaires, seul le fabricant est responsable de la sécurité alimentaire des consommateurs. C'est pourquoi les lubrifiants (antioxydant, anti-mousse, etc.) doivent présenter des garanties afin de ne pas avoir d'impact négatif sur la santé en touchant occasionnellement des produits et des emballages.

L'objet de la norme internationale ISO 21469 est, par conséquent, de spécifier les exigences relatives à l'hygiène, applicables à la formulation, à la fabrication, à l'utilisation et à la manutention de lubrifiants, en cours de fabrication et de traitement sur une ligne industrielle. Elle concerne plus particulièrement les secteurs de l'industrie alimentaire, mais aussi celle des cosmétiques, des produits pharmaceutiques, du tabac et des produits d'alimentation pour animaux. 

Une stratégie de l'hygiène

« La norme fait référence aux normes de la série ISO 6743 qui établissent une classification internationale des lubrifiants. C'est une référence précieuse pour tout industriel de la chaîne alimentaire, et notamment pour les fabricants d'emballages, qui pourront compléter leur plan HACCP et ainsi mieux maîtriser les risques chimiques sur leur site de production » (www.contactalimentaire.com).

Plus largement, ISO 21469 a le mérite de pousser les fabricants de lubrifiants à développer une stratégie autour de l'hygiène et de considérer les risques chimiques, physiques et biologiques induits par l'utilisation de leurs lubrifiants, au cours d'un process de fabrication industriel concernant des produits sensibles. Soulignons au passage que cinq grands fournisseurs de lubrifiants ont fait le choix de certifier leur production selon cette norme.

Par exemple, la gamme de lubrifiants Hafa Industrie pour contact fortuit avec les denrées alimentaires « ne comporte que des constituants autorisés par la NSF-CATEGORIE H1. En particulier, ils répondent aux exigences de la classification FDA 21 CFR 178 3570 qui s'adresse à cette catégorie de produits. La gamme répond également à la nouvelle norme ISO 21469-2006 : " sécurité des machines - lubrifiants en contact occasionnel avec des produits - existence relative à l'hygiène " », précise le fabricant. 

La nouvelle directive " machines "

Sur son blog, Albert Amgar, spécialiste en hygiène et HACCP (fondateur et dirigeant de la société Asept, spécialisée en hygiène et sécurité des aliments) se fait cependant l'écho d'une publication de NewFood parue en février 2009 sous le titre «  La norme ISO 21469 est elle réellement nécessaire ? ». Selon l'article, « les membres de l'EGLI (European Lubricating Grease Institute) ne seraient pas très chaud pour une certification selon ISO 21469 car le coût est indéterminé, commente M. Amgar. Cette norme n'apportait pas plus à la sécurité ou à la qualité des lubrifiants pour l'industrie alimentaire, et en fait il a été estimé par des membres de l'EGLI que nombre de points de la norme étaient déjà couverts par l'ISO 9000, par la méthode HACCP ou certainement par REACH ».

Selon Sid Stone, « ceux qui ont lu cette norme peuvent se demander de façon légitime pourquoi l'industrie alimentaire ou les fabricants de lubrifiants ont besoin d'une norme à laquelle ils devraient adhérer ? » (amgar.blog.processalimentaire.com).

Quoi qu'il en soit, l'entrée en vigueur de la nouvelle directive " machines " (directive 2006/42/CE) en décembre 2009 devrait rendre obsolète une grande partie des normes concernées. « La directive " machines " a en effet donné naissance à un grand programme d'élaboration de normes dont la structure et la hiérarchie visent à faciliter la production de documents de qualité », précise l'Afnor qui édite, à cette occasion, un cédérom destiné aux fabricants, comme document de base pour la conception des machines, ainsi qu'aux utilisateurs, comme un outil d'aide pour appréhender le risque " machines " (www.afnor.org).

 

Didier Rougeyron

 

Sources : Afnor, amgar.blog.processalimentaire, ScienceDirect, contactalimentaire, Hafa

 

Auxiliaires technologiques

Il est possible de classer les lubrifiants dans la catégorie des auxiliaires technologiques qui, selon l'Afssa, sont « des substances utilisées en quantité nécessaire et suffisante pour permettre, faciliter ou optimiser une étape de la fabrication d'un aliment. Contrairement aux additifs alimentaires, les auxiliaires technologiques n'ont plus d'effet dans le produit fini. Cependant, il peut rester des résidus techniquement inévitables ».

En effet, en 1998, plus de 222 260 kg de jambons fumés désossés ont été rappelés par Smithfield car ils étaient falsifiés avec de la graisse lubrifiante pour engrenage. En 2000, Farmland Foods aurait rappelé environ 40 370 kg de produits à base de dinde, en tranche et emballés, parce qu'ils avaient été exposés à une huile lubrifiante non conforme à la qualité alimentaire (www.christol-grease.com) !

 

Abonnez-vous au Lamy Dehove

  


wk-hsqe - 10/12/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE