Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Santé - Sécurité

Amiante : l'Afsset recommande d'abaisser la VLEP

Une nouvelle étude de l'Afsset demande d'abaisser la valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP) pour l'amiante. La valeur actuelle fait courir un excès de risque inacceptable pour les travailleurs.

Amiante : l'Afsset recommande d'abaisser la VLEP © Bernard MAURIN - Fotolia.com

Actuellement fixée à 100f/L, la VLEP fait courir un excès de risque pour un travailleur de 3,3 cas de cancers supplémentaires pour 1000 travailleurs exposés qui, pour l'agence,  ne peut être considéré comme acceptable.

Dans un premier temps et sans plus attendre, l'Afsset propose de l'abaisser à 10f/L, en moyenne sur 8 heures, et de rejoindre ainsi le groupe des pays les plus avancés en matière de protection des travailleurs. Cela représente une diminution du risque d'un facteur 10.

Pas de seuil de toxicité

Cependant, « pour ce puissant cancérogène sans seuil de toxicité, seule la valeur la plus basse
possible est acceptable (principe « ALARA »2) »,
précise l'Afsset. Elle recommande donc au ministère du Travail de réévaluer régulièrement cette valeur régulièrement, afin de l'abaisser. Dans l'attente, elle rappelle aux employeurs la nécessité de limiter les expositions des travailleurs au strict nécessaire.

L'Afsset recommande également de ne pas dépasser, sur une période de 15 minutes, une concentration égale à 5 fois la VLEP sur 8 h, afin de protéger les salariés des effets d'éventuels pics d'exposition.

L'agence recommande enfin de passer de la microscopie optique à la microscopie électronique (META) pour comptabiliser les fibres d'amiante dans le cadre de la réglementation du travail. Cela permettra d'inclure les fibres fines d'amiantes. Ces fibres, au pouvoir cancérogène avéré, n'étaient traditionnellement pas comptabilisées en microscopie optique. Elles représentent jusqu'à 20 % des nuages d'amiante.

 

2 millions de personnes exposées

Depuis l'interdiction d'utilisation de l'amiante en France en 1997, les professionnels exposés à
l'amiante sont principalement ceux qui pratiquent les activités de retrait d'amiante (déflocage et
décalorifugeage), soit 107 000 personnes (enquête Sumer de 2003). Mais les personnes
potentiellement exposées à l'amiante, même ponctuellement, dans les activités d'entretien ou de maintenance de matériaux amiantés sont beaucoup plus nombreuses, jusqu'à 2 millions de
personnes (INRS, 2007).

Cette nouvelle étude de l'Afsset vient compléter un rapport de février 2009 sur la réévaluation de la toxicologie et la métrologie des fibres fines et des fibres courtes d'amiante. Ce rapport avait mis en exergue la nécessité de prendre en compte dans la réglementation ces deux classes granulométriques particulières d'amiante, du fait de leur impact sanitaire potentiel, alors qu'ils ne l'étaient pas suffisamment jusque là.

 

Laurent Radisson

 

Consultez l'avis de l'Afsset et le Rapport d'expertise collective (pdf)

 

Qu'est-ce qu'une valeur limite d'exposition en milieu professionnel ?

Les valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP) recommandées par l'Afsset sont exprimées sous forme de concentrations dans l'air d'une substance chimique, associées à un temps d'exposition déterminé. Concentrations en dessous desquelles le risque d'altération de la santé est considéré comme suffisamment négligeable. Ces niveaux de concentration sont déterminés en considérant que la population exposée (les travailleurs) est une population qui ne comprend ni enfants ni personnes âgées.

Pour une substance donnée, deux types de valeurs limites d'exposition en milieu professionnel sont recommandées sur la base des données scientifiques actuellement disponibles :

  • une valeur limite d'exposition professionnelle - 8 heures (VLEP - 8 h), qui a pour objectif de protéger à
    moyen et long termes la santé des travailleurs exposés régulièrement à l'agent chimique considéré, et ce, pendant la durée d'une vie de travail. La période de référence est, sauf autre indication, la journée de
    travail de 8 heures,
  • une valeur limite d'exposition professionnelle à court terme (VLCT), qui vise à protéger les travailleurs
    des effets néfastes (effets toxiques immédiats ou à court terme, comme les phénomènes d'irritation) sur la santé dus à des pics d'exposition. La période de référence est de 15 minutes, sauf autre indication.

Ces propositions de valeurs limites par l'Afsset reposent sur une analyse scientifique qui mobilise de nombreuses compétences, en particulier en chimie, en métrologie, en épidémiologie et en toxicologie, permettant l'apport de  différents éclairages.

  

Consultez les Valeurs limites d'exposition professionnelle (accès réservé aux abonnés)


wk-hsqe - 17/09/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE