Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Qualité

Rythmer sa progression en « 5 steps »

La méthode « 5 steps » appliquée chez Valeo est centrée sur la qualité du management et de l'organisation plutôt que sur celle des produits. Entretien avec Nicolas Monomakhoff, Directeur du cabinet MNM Consulting, co-concepteur de « 5 steps » avec François Blanc, DSI du groupe Valeo.

Rythmer sa progression en « 5 steps » N. Monomakhoff

Quels sont les principes de la méthode « 5 steps » ?

Avec « 5 steps », les divisions du Groupe Valeo peuvent définir leurs plans d'action pour améliorer leurs performances et en même temps partager leur expérience pour faire progresser collectivement les processus. La méthode permet de prendre en compte tous les aspects d'un enjeu, les " leviers d'action ", et de s'assurer qu'ils sont bien intégrés sur chacun des sites.

 

Les idées fortes en terme de qualité du management ?

Ce sont la définition et la formalisation des objectifs et des moyens pour atteindre ces objectifs : objectivité et auditabilité de la mesure, progressivité et efficacité du pilotage. Le caractère innovant de la méthode tient à sa capacité à assurer et garantir la qualité du management fonctionnel (achats, finance, RH...), tout en assurant l'adhésion des opérationnels, ce que peu d'autres démarches proposent...

 

Les résultats obtenus ?

Pour les responsables d'axe qualité interviewés, la mise en œuvre de la méthode 5 steps chez Valeo a permis, dans certains sites, une baisse du taux de ppm (pièces défectueuses par million livrées) de plus de 50 %. C'est un résultat important, d'autant plus que le ppm est un critère stratégique dans l'industrie automobile où la sécurité des clients résulte de la qualité des biens produits. 

 

Les difficultés rencontrées ?

Deux principales difficultés ont été rencontrées lors du déploiement de la méthode dans le groupe : la mobilisation des hiérarchies intermédiaires et la traduction des roadmaps en différentes langues.

Comme la méthode « 5 steps » ne se substitue pas aux hiérarchies de l'entreprise, elle a besoin de l'adhésion de tous les échelons pour fonctionner.

Une autre difficulté réside dans le choix du niveau de généralité de la roadmap. Si elle va trop loin dans le détail, sa standardisation dans l'entreprise est compromise.

 

L'avenir de la méthode chez Valeo ?

« 5 steps » est une méthode vivante et les principales opportunités d'amélioration qui sont en cours d'étude chez Valeo correspondent à une réflexion sur sa modernisation. Il s'agirait alors de roadmaps sur un horizon de temps plus court (1 à 2 ans plutôt que 5 à 10 ans), plus pratiques et axées sur la rigueur. Chaque livrable serait évalué sur un niveau allant de 0 à 3 (au lieu de 0/1).

Cela aurait pour objectif de redynamiser la méthode qui a été reconnue comme bonne par le groupe. Il s'agirait par la suite de combiner roadmaps de court-terme et long-terme pour assurer à la fois la motivation des équipes et l'atteinte des enjeux stratégiques. La nouvelle génération de roadmaps  doit capitaliser les retours d'expérience et les bonnes pratiques récoltées sur l'ensemble du groupe au cours des années précédentes.

 

Propos recueillis par Didier Rougeyron 

 

Voir aussi  sur le même thème Qualité : Valeo privilégie le langage commun

 

Découvrez le Guide de la Qualité !

 

 


wk-hsqe - 14/09/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE