Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Santé - Sécurité

Les accidents du travail et maladies professionnelles en chiffres

À l’occasion du bilan 2008 des conditions de travail, la Direction générale du travail a présenté les dernières données statistiques réunies par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Détail des résultats dans le secteur privé.

Les accidents du travail et maladies professionnelles en chiffres © JJ - Fotolia.com

S’agissant des accidents du travail, les données statistiques disponibles portent sur l’année 2007. Une année que le bilan qualifie de « relativement stable ». Du côté des maladies professionnelles, l’analyse portant sur l’année 2006 marque une légère tendance à la baisse.

Les accidents du travail dans le secteur privé en 2007

La fréquence des accidents du travail sur l’année 2007, dans le privé, reste identique à celle de 2006 : 39,4 accidents pour 1000 salariés. Les secteurs les plus exposés restent le bâtiment (84 accidents pour 1000 salariés), le travail temporaire (69,7 accidents pour 1000 salariés), le bois et l’ameublement (56,5 accidents pour 1000 salariés) et l’alimentation (54 accidents pour 1000 salariés).

Le nombre des accidents du travail avec arrêt augmente de 2,8 % en 2007 passant ainsi de 700 772 à 720 150. Une hausse que le bilan tente de relativiser compte tenu de la hausse des effectifs de salariés (+ 2,7 %). Au final, ce chiffre confirme le mouvement de stabilisation constaté depuis plusieurs années. Les secteurs concernés par une baisse sont la chimie (– 1,2 %), la métallurgie (– 0,5 %) et le bois et l’ameublement (– 0,5 %).

Les accidents du travail graves continuent de diminuer, culminant à 46 426 en 2007 (– 0,4 %). Un net recul est constaté dans le secteur dit « des services 1 » (finances, cabinets de conseil, administrations, etc. : – 7,7 %), de la chimie (– 6,8 %), du bois et de l’ameublement (– 3,2 %), de la métallurgie (– 3 %) et des transports (– 2,8 %).

Le bilan est en revanche négatif pour les accidents mortels du travail qui connaissent une nouvelle hausse en 2007. Déjà en 2006, le nombre de décès liés au travail avait subi une augmentation inhabituelle de 13 %. En 2007, le nombre de décès passe à 622 (+ 15,8 %). Le secteur de la métallurgie (+ 41,3 %), les activités dites « de service 2 » (secteur médical, social, etc. ; + 31 %), du commerce non alimentaire (+ 28,5 %) et des transports (+ 25 %) sont les plus touchés.

Le bilan fait néanmoins remarquer que les données relatives au nombre de décès concernent moins de 0,3 % de l’effectif total des salariés, et sont à replacer dans le contexte de tendance globale à la baisse au cours de la dernière décennie. Leur nombre atteignait 730 en 2000 et 2001.

Les maladies professionnelles dans le secteur privé en 2006

Les derniers chiffres de la Cnamts montrent une légère diminution du nombre de maladies professionnelles déclarées, constatées et reconnues en 2006 avec 52 140 reconnaissances (contre 52 979 en 2005).

La reconnaissance automatique au titre des tableaux de maladies professionnelles reste très prépondérante, avec en tête de liste le tableau n° 57 correspondant aux affections péri-articulaires (37 856 cas), les tableaux 30 et 30 bis des affections liées à l’amiante (6 862 cas) et les tableaux 97 et 98 relatifs aux lombalgies (2 891 cas). Les données relatives aux troubles musculo-squelettiques (TMS) sont stables par rapport à 2005 (+ 0,2 %). Les affections liées à l’amiante sont en diminution de 11 %. Poursuivent leur tendance à la baisse les affections provoquées par le bruit, les allergies respiratoires et les affections causées par les ciments.

Le coût total des pathologies indemnisées est en constante augmentation depuis 1995. Sur 2007, 1 882,25 millions d’euros ont été engagés. Au premier rang, les sommes consacrées à l’indemnisation des maladies liées à l’amiante (tableaux 30 et 30 bis) continuent de croître et atteignent 866,33 millions d’euros en 2007, soit 46,03 % du coût total des indemnités versées par le régime. La part des coûts imputables aux TMS (tableaux 57, 69, 79, 97 et 98) reste très importante malgré une baisse de ce pourcentage en 2007 ; elle représente un total de 736,5 millions d’euros, soit 39,13 % du coût total des indemnités versées par le régime.

 

Droit Social au quotidien, n° 16, Juillet 2009


wk-hsqe - 06/07/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE