Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Santé - Sécurité

La Convention de Stockholm ajoute neuf substances chimiques à sa liste

La quatrième Conférence des Parties à la Convention sur les polluants organiques persistants (POP), qui s'est tenue du 4 au 9 mai dernier à Genève, en Suisse, a décidé d'inscrire neuf* nouveaux produits chimiques à la liste de la Convention de Stockholm qui en comprend déjà 12**.

La Convention de Stockholm ajoute neuf substances chimiques à sa liste © imageit - Fotolia.com

Cette convention, entrée en vigueur le 17 mai 2004 et qui compte désormais 162 parties, interdit ou limite désormais l'utilisation de 21 pesticides et produits dangereux.

« Il s'agit plus précisément du pentabromodiphényléther et de l'octabromodiphényléther, agents ignifuges dits bromés, ainsi que de certains médicaments et pesticides, comme le lindane, le sulfonate de perfluorooctane (SFPO) et ses précurseurs, un groupe de substances largement utilisées pour la production de semi-conducteurs, dans les mousses carboniques, pour la protection contre les taches des textiles et des meubles, ainsi que comme insecticides », indique l'Office fédéral de l'environnement dans un communiqué (OFEV). Leur ajout dans la Convention signifie que leur production et leur utilisation sont interdites. « Certaines exceptions sont toutefois admises et doivent être invoquées par les pays concernés », précise l'OFEV.

Autre produit sur la sellette : le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane). Mais, durant la conférence, il est apparu qu'il était toujours impossible de renoncer à ce produit pour combattre la malaria, son utilisation ayant même augmenté ces dernières années. La Conférence a toutefois « adopté un business plan impliquant à la fois des Etats et des organisations non gouvernementales, afin de mettre en évidence les possibilité de réduire son utilisation », commente l'OFEV.

 

C. Seghier

 

* Voici les neuf substances qui ont été incluses dans la liste des produits interdits :

  • Octabromodiphényléther (agent ignifuge pour les matières synthétiques)
  • Pentabromodiphényléther (agent ignifuge pour les matières synthétiques)
  • Acide perfluorooctane sulfonique et ses sels, ainsi que fluorure de perfluorooctane sulfonyle (encore largement utilisés aujourd'hui dans l'industrie des semi-conducteurs, dans les produits pharmaceutiques et la galvanoplastie et comme mousse anti-incendie)
  • Chlordécone (pesticide)
  • Hexabromobiphényle (agent ignifuge)
  • Lindane (insecticide et produit pharmaceutique)
  • Alpha-hexachlorocyclohexane (insecticide et sous-produit de la production de lindane)
  • Bêta-hexachlorocyclohexane (insecticide et sous-produit de la production de lindane)
  • Pentachlorobenzène (produit de synthèse intermédiaire et sous-produit des processus de combustion)

** Les 12 premiers POPs visés par la Convention comprennent neuf pesticides (aldrine, chlordane, DDT, dieldrine, endrine, heptachlore, hexachlorobenzène, mirex et toxaphène), deux produits chimiques industriels (PCB, ainsi que l'hexachlorobenzène, également utilisé comme pesticide) et les sous-produits non intentionnels, comme les dioxines et furannes.

 

Une information Actu-Environnement


wk-hsqe - 13/05/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE