Site officiel actualités HSE, actualités QSE, actualités QHSE
HSE, QSE, QHSE, le portail de Wolters Kluwer : wk-hsqe.fr

Accès abonnés

  1.  

Mot de passe oublié ?


Actualités
Actualités Santé - Sécurité

De nouvelles normes ISO pour élever le niveau de sécurité des grues

Techniques de vérification, formation des inspecteurs d'appareils de levage à charge suspendue, utilisation, fonctionnement et entretien : avec les nouvelles normes, la sécurité des appareils de levage prend de la hauteur. 

De nouvelles normes ISO pour élever le niveau de sécurité des grues

L'exploitation des grues présente toujours un danger potentiel, comme d'ailleurs la conduite des engins de manutention (chariot, chouleur, plate-forme élévatrice...). On se souvient par exemple de l'accident qui avait fait un mort et cinq blessés à Valenciennes en 2005, sur un chantier où travaillait une centaine d'ouvriers.

Les nouvelles normes ISO relatives aux vérifications de ce type d'appareils visent donc à réduire les risques d'accidents sur les personnes effectuant les manœuvres, ou présentes à proximité de ces engins, ainsi que les risques de dommages matériels qu'ils peuvent occasionner.

L'objectif de la nouvelle norme ISO 23814:2009 est d'établir un niveau de compétence, uniforme dans le monde, des inspecteurs d'appareils de levage à charge suspendue. Dans certains pays, il peut y avoir, dans ce domaine, des exigences réglementaires supplémentaires à respecter.

Comme le stipulent deux autres normes ISO, afin d'assurer une utilisation en toute sécurité des appareils de levage à charge suspendue, ceux-ci doivent être maintenus en bon état d'entretien et de fonctionnement. Tous doivent donc être soumis à des vérifications permettant de dépister les écarts par rapport aux conditions normales de sécurité de fonctionnement et les corriger. Les vérifications sont du ressort de l'utilisateur ou du propriétaire des appareils. 

La norme ISO 9927-1:2009, toujours pour les appareils de levage à charge suspendue, spécifie les vérifications à effectuer, hormis celles effectuées avant la première utilisation. ISO 9927-3:2005 spécifie, quant à elle, les vérifications régulières à effectuer sur les grues à tour.

 

Des règles à respecter 

Les appareils de levage sont utilisés dans le monde entier dans les secteurs de la construction, de la fabrication et du transport, pour soulever et déplacer des charges en toute sécurité. Les grues sont conçues pour soulever de lourdes charges, verticalement. Elles sont sensibles aux forces latérales, surtout si elles sont exposées au vent. Avant toute installation d'une grue, une étude environnementale doit être réalisée. Celle-ci consiste à s'assurer que les caractéristiques de la grue que l'on a choisie de monter sont bien en adéquation avec l'environnement géographique du lieu d'installation.

L'introduction progressive de nouvelles normes internationales et l'examen régulier des normes existantes amélioreront directement la sécurité générale, en réduisant les dangers potentiels. L'autre avantage est d'éliminer les obstacles techniques au commerce international des appareils de levage à charge suspendue.

Ces normes ont été élaborées avec la participation active de constructeurs multinationaux et nationaux, d'utilisateurs, d'organismes de contrôle, d'établissements d'enseignement supérieur, de compagnies d'assurance et de services gouvernementaux de santé et de sécurité sur les cinq continents.

 

Didier Rougeyron 

 

Voir le détail des nouvelles normes

 

Sources  complémentaires : wikipedia

 

Les accidents du travail dus aux machines et appareils de levage

Les dangers et les risques liés aux appareils de levage sont :

  • des risques physiques : travail en hauteur, déplacements sur une échelle et/ou un marchepied, travail aux intempéries (chaleur, froid, vent, givre, pluie)
  • des risques sensoriels : travail au bruit, travail avec une visibilité réduite ou une possibilité d'éblouissement
  • des risques biomécaniques : contraintes posturales dans un espace réduit, manutention du matériel de calage et d'arrimage
  • des risques chimiques : utilisation de lubrifiants
  • une charge mentale : poste de sécurité, vigilance, appréciation des distances, contraintes liées au SAAC (Système d'aide automatique à la conduite)
  • des risques organisationnels : déplacements avec l'engin, découcher selon les lieux d'intervention.

Source : dossier Bossons Fûté « Conducteur d'engins de levage à déplacement vertical (grues, ponts roulants »?


wk-hsqe - 30/04/2009© Tous droits réservés


Le Guide du Responsable HSE Le Guide du Responsable HSE

Un ouvrage innovant pour
une fonction stratégique
dans l'entreprise !

A partir de 501 € HT




Pour recevoir directement toutes les actualités réglementaires de votre choix dans votre boîte e-mail


Toutes nos publications


Naviguez sur WK-HSQE